Aérogommage et hydrogommage

Procédés de nettoyage par micro-abrasion, obtenue par la projection à basse pression d'air, de micro-granulats et éventuellement d'eau.

Moins agressives que le sablage, l’hydrogommage et l’aérogommage sont des techniques douces de nettoyage et de décapage qui n’abîment pas les supports : un mélange de micro-granulats, d'air et éventuellement d'eau (seulement pour l’hydrogommage) est projeté à basse pression sur la surface à nettoyer.

Ces techniques n’utilisent aucun produit chimique et les consommations d’eau ainsi que les productions de déchets sont réduites par rapport aux techniques classiques de décapage.


Qu'est-ce que le gommage par hydrogommage ou aérogommage ?

L'hydrogommage est un procédé de nettoyage par micro-abrasion, obtenue par la projection à basse pression dans une buse adaptée, de 3 éléments qui sont : l'air (qui véhicule le granulat bio jusqu'à la buse de gommage), les micro-granulats (dont la dureté doit être adaptée au support à traiter) et l'eau (pour diminuer poussières et projections; son action adoucit aussi l'effet abrasif du granulat). La consommation d’eau est en moyenne de 20 litres/heure contre 20 litres/minute pour les techniques classiques de nettoyage haute pression.

L'aérogommage repose sur le même principe de fonctionnement que l’hydrogommage, mais sans adjonction d'eau.

Quelque soit la technique utilisée, le micro-granulat est chargé dans une cuve mise sous pression.

Un compresseur génère un débit d’air et assure le transport du granulat vers la buse à effet vortex. Cet effet vortex est un procédé de rotation à basse pression, où un fluide d'air (en fort débit) et de granulat (en faible quantité) arrive latéralement dans une chambre de mélange et se trouve expulsé sous forme d'un cône tourbillonnant homogène (humidifié si hydrogommage). La buse transforme la vitesse de projection en énergie rotative (c'est un travail par traces successives sur la surface), beaucoup moins agressive pour le support qu'une buse venturi (fonctionnant par impacts : sablage).

Ces procédés, simples à mettre en œuvre et efficaces, permettent le nettoyage et le décapage de nombreux types de supports : surfaces minérales, pierres, crépis, briques, bois (sans le déveiner), béton, métaux, etc.. Les domaines d'application sont quasiment sans limite !

Le nettoyage par hydrogommage ou aérogommage est très peu agressif grâce à la projection tangentielle des micro-granulats ce qui permet entre autre de préserver le calcin de la pierre et de la couche de cuisson des briques rouges.

Les résultats sont immédiats contrairement aux méthodes utilisant des procédés chimiques.

Les granulats utilisés sont 100% bio, quelque soit leur catégorie d'appartenance : poudre pour les travaux délicats ou abrasif pour les travaux de tous ordres. Les abrasifs sont notamment à la base de l'anticorrosion pour les travaux extérieurs.


Les plus de l’hydrogommage :

Pas de formation d’électricité statique ou d’étincelles chaudes
Faible production de poussières (réduction de 95 % par rapport à un sablage classique) : technique adaptée aux espaces clos et fermés.


Les plus de l’aérogommage :

Pas d’utilisation d’eau et possibilité de travailler toute l’année (pas de problème de gel).
Décapage de métaux ferreux (pas de problèmes de rouilles ou de corrosion).